Organisation interne: maladie de cowden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Organisation interne: maladie de cowden

Message par ness le Mer 29 Déc - 15:55

je comprend en quoi le fait que la proteine pten reste dans le cytosol est un blem vu que c'est la qu'elle regule le facteur de croissance empechant ainsi la proliferation des cellules. Un moment on dit l'ubiquitilation empeche la proteine de se lier a la membrane et donc elle va dans le noyau ce qui provoque l'inhibition de sa fonction mais la maladie en question est caracteriser par le fait qu'on ne puisse pas ubiquitiniler la proteine... En gros je comprend pas.

ness
Dopamine
Dopamine

Féminin
Nombre de messages : 133
Année d'étude : MA2
Section : Bioingénieur
Date d'inscription : 14/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Organisation interne: maladie de cowden

Message par romain le Mer 29 Déc - 22:42

J'ai du relire deux fois aussi avant de comprendre...

Le truc c'est que PTEN dephosphoryle IP3 ce qui inhibe la voie Akt et donc la prolifération de cellules. Pour cela, elle doit être dans le cytosol.
Cependant, on a trouvé un pool nucléaire aussi de cette protéine PTEN mais on n'a pas encore déterminé le rôle qu'elle y joue. La protéine est adressée au noyau par ubiquitylation du résidu K289 (on ne sait pas trop le mécanisme d'adressage) qui se trouve justement dans le domaine qui fixe le lipide membranaire (et donc PTEN ne peut fixer le lipide dans ce cas là). Donc je suppose que en temps normal, ce phénomène d'ubiquitylation régule la quantité de PTEN cytosolique (fixé au lipide) et de PTEN nucléaire.

Dans le cas de la maladie, elle est due à une mutation ponctuelle sur K289. Donc PTEN n'est jamais ubiquitylée et ne sera adressée dans le noyau. Dans ce cas-là, il y a de gros risques de tumeurs et tout ça.

L'hypothèse que les chercheurs font c'est que le pool nucléaire avait aussi un rôle dans l'inhibition de la voie Akt comme maintenir l'intégrité des chromosomes (éviter qu'il rentre dans un processus de division). En quelque sorte, l'activité de PTEN du cytosol ne suffirait pas à inhiber la voie Akt. L'adressage au noyau est primordial et c'est ce qui fait défaut chez les malades.

romain
Dopamine
Dopamine

Masculin
Nombre de messages : 132
Année d'étude : MA1
Section : Bioingénieur
Date d'inscription : 02/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum