Stabilité des ARNm, exemple de la vitellogenine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stabilité des ARNm, exemple de la vitellogenine

Message par Corentin le Mar 17 Jan - 13:11

Coucou tout le monde

J'ai bien suivi l'exemple du récepteur à la transferrine, mais après je n'ai plus vraiment pris note sur l'exemple de la vitellogenine, et je n'y comprend pas grand chose.
Est-ce que quelqu'un aurait le courage de faire un petit résumé, genre le but de l'expérience, et les grandes étapes?

Merci Smile

Corentin
Neurotransmetteur
Neurotransmetteur

Masculin
Nombre de messages : 236
Année d'étude : Doctorat
Section : Bioingénieur
Option : Chimie et bioindustries - Option génétique
Date d'inscription : 07/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stabilité des ARNm, exemple de la vitellogenine

Message par Pretoriko le Mar 17 Jan - 14:04

D'après ce que j'ai compris :
On s'est rendu compte qu'on retrouvait bcp plus d'ARNm codant pour la vitellogénine quand on stimulait nos cellules avec des oestrogènes. Mais est ce que c'est une augmentation de la production ou une augmentation de la stabilité? Pour différentier (slide 37) on fait un pulse chase. On incube notre ARNm avec des U radiomarqué et ensuite on rajoute une grande qtité de U non marqué et on fait des prélèvement de notre ARNm au cours du temps. On observe bien une augmentation de la stabilité des ARNm produit par les cellules soumises à l'hormone.
Slide 38, on cherche à voir s'il y a une éventuelle protéine accrochée à l'ARNm qui le stabilise. Et c'est le cas (prot de 66KDa).
Slide 39, en gros on voit que la liaison de la protéine est spécifique de la séquence de régulation (si mutation la prot se fixe plus).
Slide 40, ca montre juste que la fixation de la protéine dépend bien de la présence d'Oestrogène.
Slide 41, on compare la stabilité de 2 ARN (anti-RNA qui ne présente pas de séquence de régulation et mini-RNA qui en présente une). On voit que le mini-RNA est stable plus lgtps que l'autre (le marquage reste plus lgtps mais je sais pas pq les marques remontent...)
En dessous on teste la stabilité de notre mini-RNA en présence d'une protéine contrôle (Bovine serum albumine) qui n'est pas censé augmenté la stabilité de l'ARN et c'est le cas (présence d'ARNm au temps 0 et plus après). De plus la protéine 66Kd n'est pas présente.
Rebelote avec un extrait de cellule et la on observe une augmentation de la stabilité de l'ARN qui est corrélée à la présence de cette protéine 66Kd.
Rerebelote avec extrait purifié en la protéine 66Kd et c'est encore plus marquant.

Voila je sais pas si c'est très claire mais je me souviens surtout que ce cours était donné de 11h30 à 13h30... Une pure torture pour l'estomac Razz

Pretoriko
Dopamine
Dopamine

Masculin
Nombre de messages : 87
Année d'étude : MA2
Section : Bioingénieur
Date d'inscription : 29/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stabilité des ARNm, exemple de la vitellogenine

Message par Corentin le Mar 17 Jan - 17:25

Merci beaucoup, c'est plus clair maintenant Smile

Corentin
Neurotransmetteur
Neurotransmetteur

Masculin
Nombre de messages : 236
Année d'étude : Doctorat
Section : Bioingénieur
Option : Chimie et bioindustries - Option génétique
Date d'inscription : 07/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stabilité des ARNm, exemple de la vitellogenine

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum